2018

Au mois de septembre 2018

visite d'une usine marée motrice


Au mois de Novembre 2018visite de la médiathèque de St Hilaire du H-

 

Le lundi 2 octobre dernier, les élèves du lycée en Seconde Générale et Technologique sont allés visiter la médiathèque Marin-Marie de Saint-Hilaire-du-Harcouët. Ces 14 élèves étaient encadrés par 4 professeurs dans le cadre de l'Accompagnement Personnalisé, et ont été accueillis par David Seveste (animateur de l' Espace Public Numerique) et par Morgane Arnaudy-Jourd'Heuil (responsable du secteur ados-adultes). Les élèves ont été séparés en deux groupes pour effectuer la visite des lieux.

 


Au mois de Novembre 2018visite DOME de Caen

Pour cette seconde "Nuit de l'Imagination", la Ville de Caen vous a concocté un programme un peu fou où vous pourrez croiser ces bricoleurs nouvelle génération qui s’activent au Dôme et qui se cachent derrière le terme anglais de "Makers", pour créer des jeux vidéo, fabriquer des porte-clés, des huiles essentielles, imprimer en 3D, créer des vêtements avec une brodeuse numérique, découper et graver au laser des tampons, participer à un escape game... 


Mars 2018, Sortie pédagogique Cherbourg

Les Redoutables à Cherbourg Le jeudi 22 mars, les classes de 2GT et 1MVT sont parties de St Hilaire à 10h30 pour Cherbourg. Les élèves ont déjeuné de 13h à 14h. Après ce bon repas, ils ont visité la Cité de la Mer en commençant par le Redoutable, puis par la visite de l’exposition consacrée au Titanic, pour finir par l’aquarium. A partir de 17h30, tous ont profité d’un temps libre et ont dîné devant le théâtre. A 19h30 a débuté la représentation. Un grand matc….. euh, une grande pièce de théâtre : Le Menteur, de Corneille. A 22h dans le Cotentin il était l’heure d’aller au lit : retour joyeux à St Hilaire. Voici le compte-rendu de la journée !

L’Aquarium Après le Redoutable (qui en l'occurrence l'était) et le Titanic, nous nous sommes rendus à l'Aquarium de la Cité de la Mer, où de multiples panneaux sur les énergies marines nous attendaient pour un maximum de nouvelles connaissances ! En effet du barrage de la Rance au pétrole synthétique, les sujets étaient très variés. Puis nous avons eu la chance de pouvoir observer de nombreuses espèces marines telles que des coquilles Saint-Jacques, des poissons, et même des méduses ! Pour finir le bassin tactile a clôturé cette visite, en nous permettant de ne pas juste toucher avec les yeux ! L'aquarium a beaucoup plu par son originalité, sa diversité, sa beauté et son côté ludique. Pour conclure cette visite atypique de la Cité de la Mer, nous avons insisté pour prendre une photo devant ce bâtiment gigantesque, impressionnant et hors norme qu’est le Redoutable, véritable colosse d’acier.

Visite du sous-marin Fait exceptionnel! Aucune précipitation sur Cherbourg, juste une petite brise fraîche, ce qui nous a permis de casser la croûte dehors. Après cet en-cas bien mérité, nous nous sommes rendus à la Cité de la Mer, située sur le Port. Equipés d’audioguides, nous nous sommes lancés à la découverte du Redoutable, ce monstre de 8000 tonnes, équipé initialement de 16 missiles - tous 50 fois plus puissants que Hiroshima. Immersion au cœur de la bête, et certains points nous ont marqués: la machinerie impressionnante, des ballasts et de l’approvisionnement en oxygène, tout cela dans un sous-marin. Nous avons été saisis par la sensation d’oppression dans le sous-marin. L’accès au poste des commandes fut captivant et ludique, et nous avons pu nous asseoir à ce poste qui permettait de contrôler les missiles. Exposition sur le Titanic Après avoir visité le Redoutable, nous nous sommes dirigés vers l’exposition sur le Titanic. Nous sommes arrivés en premier lieu dans la salle des bagages. Il y avait un grand comptoir, avec le guichet de vente de billets pour monter sur le bateau. Dans cette salle immense, nous disposions de supports numériques pour découvrir les profils des personnes qui choisissaient d’embarquer sur le Transatlantique. Les noms des disparus et des rescapés étaient affichés au mur, ainsi que des documents de l’époque (papiers d’identité, lettres, etc.). Ensuite, nous sommes descendus sur une reconstitution du pont avant du Titanic, où il y avait des informations sur les coordonnées, l’heure, la date du naufrage. Défilaient sous nos yeux les messages de détresse envoyés et les réponses des navires à proximité. Puis nous avons continué notre découverte du navire et avons notamment appris des choses sur les classes des passagers. Il y en avait 3 : la première classe était pour les nobles (Jet-set), la deuxième classe était pour les bourgeois et la troisième classe était pour les familles modestes, les gens avec peu de moyens. Il y avait des reconstitutions pour tous : de la chambre d’une personne de première classe jusqu’à la chambre en miniature des occupants de la troisième classe. Nous pouvions voir aussi les parties communes des troisièmes qui avaient l’air insalubre. Tout au long de la visite, nous avions un questionnaire à remplir pour nous aider à bien nous concentrer sur des détails que nous n’aurions sûrement pas vus si la visite avait été totalement libre.

Le Menteur au théâtre du Trident C'est l'histoire de Dorante, jeune homme aisé, venant de Poitiers et allant à Paris. Il est accompagné de Cliton son valet qui lui montre l'art de la séduction parisienne. À Paris, Dorante rencontre deux jeunes femmes, Lucrèce et Clarice, et il tombe amoureux de cette dernière. Suite à un quiproquo il pense que Clarice se prénomme Lucrèce. L’ensemble de l’intrigue voit à partir de là s’enchaîner les malentendus et les mensonges sur un ton comique – jusqu’à la résolution joyeuse de toutes ces péripéties. La scène compte un mur de miroirs amovibles pour changer les lieux à chaque acte. Il y a un lustre qui descend et remonte, ce lustre nous renvoie au XVIIème siècle. Le sol est baroque, avec des LED. Les costumes sont fondés sur le décalage des époques, et les personnages portent des habits qui se rapprochent plus du déguisement, apportant une dimension comique supplémentaire. Comme s’ils étaient des personnages atemporels, les valets sont eux, les mieux habillés. Les lumières variées assurent plusieurs ambiances et un jeu avec les miroirs permet parfois de voir à travers eux. La musique entre les actes mélange le XVIIème et le XXIème siècles, grâce à des mélodies baroques et des rythmes contemporains. A plusieurs reprises et de manière un peu trop répétitive selon nous, des bruits de verre cassé ponctuent les moments de mensonge et de révélation. Nous avons aimé les superbes décors grâce au mur de miroirs du théâtre ; les acteurs jouaient bien leur rôle et le mélange des époques nous a plu. Pour finir, nous avons trouvé le théâtre magnifique avec son style italien. C’était la première fois que nous avions accès à ce type de lieu, et rien que pour ça, ça valait le déplacement !